Un amour de sarrasin

Kacha

Kacha

Je l’aime celui-là, c’est plus fort que moi. Quand mon frigo et mon imagination sont aussi déserts l’un que l’autre, c’est toujours vers lui que je reviens. En farine quand je manque de temps, ou en version kacha (sarrasin grillé, plus goûteux) si j’ai envie de me mettre aux fourneaux.

Le sarrasin c’est quoi d’abord ?

Pseudo céréale de la famille des polygonacées (et non des graminées comme le blé), c’est une plante particulièrement facile à cultiver sur sols pauvres. D’où son succès international depuis 3000 ans. Les Japonais sont les premiers à avoir compris son intérêt nutritionnel et gustatif (les nouilles soba sont des nouilles de sarrasin), suivis des Russes qui l’ont importé en Europe de l’Est.

Le sarrasin est riche en nutriments, antioxydants, protéines. Il est exempt de gluten, bien sûr, et il semblerait qu’il ait des propriétés probiotiques. Pour en savoir plus, c’est sur Passeport santé que ça se passe.

Version farine

En cuisine donc, j’utilise la farine de sarrasin pour faire … vous l’aurez deviné : les fameuses galettes de blé noir bretonnes.

Niveau pratique sachez que la galette bretonne est l’alternative rêvée à la pizza si vous avez des gremlins à la maison. Quel petit monstre peut résister à la phrase « qui veut des crêpes ce soir ? ». Bon, il reste juste à faire passer subtilement l’info qu’elles sont salées mais qu’on peut mettre TOUT ce qu’on veut dedans : Kiri – ou brousse – sauce tomate, légumes verts (si, si, les épinards mélangés au fromage et bien cachés dans la crêpe passent comme une lettre à la poste), champignons, jambon, œufs, saucisse, andouille de Guémené… bon là je m’égare, les enfants vont faire la grimace (pourtant qu’est ce que c’est bon).

Pour une version épurée (ou version super flemme, j’avoue…), la galette bretonne de base avec juste du beurre salé est aussi un régal :

La Galette Bretonne de base.

Ingrédients :

-eau (50cl environ)

-farine de sarrasin (250gr)

-sel gris de Guérande (ou d’ailleurs, mais de Guérande c’est meilleur)

-1 œuf (optionnel : les puristes n’en mettent pas mais ça aide à lier la pâte et à décoller la crêpe

Mettre 250 gr de farine dans un cul de poule. Ajoutez une grosse pincée de sel gris de Guérande. Ajoutez l’oeuf si vous avez opté pour sa présence. Mélangez bien avec une cuillère en bois. Versez l’eau petit à petit en mélangeant toujours jusqu’à obtenir une consistance liquide de pâte à crêpes. Mélangez vigoureusement en soulevant l’appareil (certains le font à la main !).

Laissez reposer (ou pas si vous êtes pressés).

Huilez la crêpière avec un mélange de beurre fondu et d’huile.

Quand elle est bien chaude faites cuire votre crêpe sur une face. Quand elle peut se décoller et que l’arrière est bien doré, elle est prête. Il ne vous reste plus qu’à :

  • soit y ajouter les ingrédients choisis, puis plier en quatre
  • soit plier en quatre et ajouter un beau morceau de beurre salé dessus.

Avec une salade c’est une repas complet et délicieux !

La farine de sarrasin n’est pas idéale pour faire du pain ou des gâteaux, à moins d’être mélangée à de la farine de blé. Par contre on peut en faire des blinis, parfaits pour accompagner du saumon pour un brunch.

En cherchant bien, je suis tombée sur cette recette de gnocchis à la farine de sarrasin qui ravira les intolérants au gluten.

Version Kacha

Il est peu connu en France (j’avoue que je l’ai découvert dans un magasin bio en Californie!), pourtant c’est une super alternative au trio riz-pâtes-couscous (ou riz-millet-quinoa pour les intolérants au gluten) en tant qu’accompagnement ou même en plat complet. On le fait d’abord cuire à l’eau ou au bouillon, puis on lui incorpore légumes, herbes, noix grillées… Rebecca Leffler a créé une recette de kacha aux champignons et pesto de persil à tomber ! A retrouver dans son livre de recettes Green Glam et Gourmandes.

Yummy ! comme dirait Adrienne ❤ ma prof de Yoga virtuelle

Publicités